Comment contribuer à prévenir la myopie ?

Prendre de bons reflexes peut aider à prévenir la myopie. Pour cela il est important de bien comprendre ce défaut visuel. Pour protéger votre enfant du risque d’une évolution de la myopie, commencez par vous renseigner sur ce défaut visuel. Un enfant myope voit flou de loin ; cela est dû à un « œil trop long et/ou trop puissant ». En effet, la distance entre la cornée et la rétine étant trop importante, l’objet vu se focalise en avant de la rétine, projetant par conséquent une image floue.

Si vous avez des doutes, évaluez dès maintenant la vue de votre enfant avec notre test pour détecter les signes d’une éventuelle myopie de votre enfant * !

Plus la myopie apparait tôt et plus elle a de temps pour évoluer jusqu’à l’âge adulte et donc plus elle risque d’être importante. La « myopie forte » concerne les patients qui ont un degré de myopie pouvant s’accompagner de complications ophtalmologiques.

Chez les enfants insuffisamment corrigés le risque d’évolution de la myopie est plus important. Les contrôles doivent donc être réguliers. Une étude réalisée en 2018 en collaboration avec le CHU de Poitiers, révèle que 27% des enfants, en France, âgés de 8 ans en moyenne souffrent de myopie(1). Mais d’où vient-elle ?

On connait pour le moment deux grandes causes de la myopie :

  • La première est l’hérédité, la myopie peut être transmise par les parents, eux-mêmes myopes. Elle se traduit par le port de lunettes d’une génération à l’autre.

  • La deuxième, quant à elle, est liée aux habitudes de vie de l’enfant. Elle se manifeste plus tardivement, vers 12 ans, et essentiellement chez les jeunes qui utilisent fréquemment des écrans placés trop proches des yeux : télé, Smartphone, ordinateur, console de jeux vidéo(2)… Elle peut donc être anticipée, voire évitée, à condition de prendre de bons réflexes.

N’attendez pas que vos enfants se plaignent et peinent à voir de loin pour agir. Voici quelques gestes simples recommandés par l’Association Nationale pour l’Amélioration de la Vue (ASNAV) à adopter au quotidien(3) :

  • Faire des pauses visuelles toutes les 20 minutes, lorsqu’on lit ou lorsqu’on travaille sur écran.

  • Équilibrer les temps consacrés à la vision de près et ceux à la vision de loin.

  • Prendre l’air, pour éviter de fatiguer les yeux avec la lumière artificielle et pour solliciter la vision de loin.

  • Porter des lunettes en suivant les recommandations de l’ophtalmologiste lorsqu’un défaut de la vision est détecté.

Pensez à contrôler régulièrement la vue de vos enfants par un ophtalmologiste.

Si vous avez des doutes, évaluez dès maintenant la vue de votre enfant avec notre test pour détecter les signes d’une éventuelle myopie de votre enfant * !

*Ce test de vue ne constitue pas un examen médical et n’a pas valeur de diagnostic. Consultez régulièrement votre ophtalmologiste pour un bilan complet de la vue.

(1) Fondation Krys Group – Pr. Nicolas Leveziel – Étude menée sur 620 000 enfants entre 2013 et 2018 dont la moyenne d’âge = 8-10 ans. Résultats publiés dans Bien Vu – Juin 2018.
(2) Lee et al.What factors are associated with myopia in young adults? A survey study in Taiwan Military Conscripts. Invest Ophthalmol Vis Sci. 2013 Feb 5;54(2):1026-33)
(3) Les myopies comportementales », ASNAV, Novembre 2012. Dolgin, Elly « The myopia boom », Nature, mars 2015.