La vie connectée

La vie connectée, c’est un peu ma routine et notre routine à tous.

Je me lève le matin, et mon premier réflexe est de regarder mon Smartphone. Au travail, je suis confronté à l’écran de mon ordinateur environ huit heures par jour1, et je finis souvent mes soirées devant la télévision ou mon pc portable.
Finalement, mes journées sont riches d’informations et de communications en tous genres, mais au prix de nombreux sacrifices. Difficulté à se concentrer, vision trouble, yeux qui piquent, qui tirent… sont autant de symptômes de la fatigue visuelle.

Si vous voulez en savoir plus dès maintenant, faites notre test afin de savoir si vous êtes touché par la fatigue visuelle !

Les technologies numériques ont révolutionné nos modes de communication et elles sont devenues indispensables dans la plupart de nos métiers. À tel point que les écrans se sont multipliés, bouleversant notre quotidien et nos comportements visuels.

Mais pour nos yeux, aussi, tout a changé. Nos habitudes visuelles et posturo-motrices ont été chamboulées.

Il y a dix ans, la distance de lecture et la taille des caractères étaient plutôt supportables. Aujourd’hui, nos yeux se penchent plus souvent sur des écrans que sur des ouvrages imprimés, dans des postures et distances différentes et souvent mauvaises. Les caractères des écrans sont aussi de plus en plus petits et pixélisés.

Notre environnement lumineux a également été modifié. Il y a dix ans, nos yeux étaient exposés à la lumière naturelle ou à une lumière artificielle que nos yeux pouvaient tolérer. Aujourd’hui, notre vue est constamment exposée à la luminosité forte des écrans et aux sources lumineuses, comme les ampoules à LED2 ou fluo-compactes qui émettent  à grand volume de la lumière bleue, diffusante et potentiellement source d’éblouissement ou d’inconfort3.

Quelles sont les conséquences pour nos yeux ?

Tous les yeux sont touchés par cette problématique du tout-écran et pas uniquement les astigmates, les hypermétropes ou les myopes. Vos yeux doivent accommoder plus intensément et de manière plus répétée pour s’ajuster aux distances d’utilisation variables et aux caractères petits et pixélisés retransmis par les écrans. Cela provoque de la fatigue visuelle, mais peut aussi créer des douleurs posturales.

Si vous voulez en savoir plus dès maintenant, faites l’expérience vous même pour savoir si vous êtes concerné par la fatigue visuelle !


(1) Ipsos – Quantitative consumer research Digital devices users: behaviors and needs covering 4,000 respondents (US, France, Brazil, China), April 2014.
(2) Lampes LED blanches froides en particulier
(3) EYESTRAIN Origin & solutions www.pointsdevue.com : Collection of articles – 2005 to 2017