Les symptômes de la fatigue visuelle

L’œil est un organe doté de muscles : comme tous les autres muscles du corps, ils travaillent et peuvent se fatiguer. De plus, nos vies de plus en plus connectées sont en grande partie responsables de notre fatigue visuelle. Cette dernière est effectivement liée au temps passé devant les écrans.

Le phénomène de fatigue oculaire est plus fréquent encore si l’on est jeune presbyte (40-45 ans) car l’accommodation demandée pour la vision de près devient difficile.

Si vous voulez en savoir plus dès maintenant, faites notre test pour savoir si vous êtes touché par la fatigue visuelle !

Il existe trois formes de fatigue visuelle à différencier :

  • La fatigue visuelle est le phénomène le plus fréquent. Vous en souffrez si vous avez la sensation d’être moins performant à la fin d’une journée de travail, et si votre vision se trouble ou se dédouble. Ce type de fatigue apparaît d’autant plus fréquemment si vous souffrez d’un défaut visuel non décelé ou insuffisamment corrigé.

  • La fatigue oculaire se déclenche lorsque vos yeux semblent secs, qu’ils piquent ou vous irritent. Ces signes sont dus à une insuffisance lacrymale. Normalement, vous clignez des yeux 12 à 20 fois par minute, ce qui permet la formation naturelle d’un nouveau film lacrymal. Lorsque vous travaillez sur ordinateur, vous clignez quatre fois moins souvent, vos yeux s’assèchent donc bien plus vite et cela provoque les sensations d’œil qui pique, qui gratte.

  • La fatigue générale se manifeste par les maux de tête et le mal de dos, de dernier étant lié le plus souvent à une mauvaise posture de travail.

De manière générale, les signaux qui doivent vous alerter sont la baisse générale de l’acuité visuelle (vision floue), une vision qui se dédouble, des difficultés d’accommodation (passage de la vision de loin à celle de près), des brûlures aux yeux ou des maux de tête.

Ces troubles de la vision – très incommodants lorsqu’ils sont réguliers – nécessitent une correction adéquate avec des lunettes dotées de verres spécifiques et parfois une rééducation orthoptique (gymnastique oculaire).

Pour épargner vos yeux au maximum, n’hésitez pas à prendre rendez-vous chez un ophtalmologiste pour avoir un bilan examen visuel complet. Il pourra savoir si vous souffrez de fatigue visuelle, ou bien si votre inconfort oculaire est dû à un problème de vision ou de santé plus sérieux.

Si vous voulez en savoir plus dès maintenant, faites notre test pour savoir si vous êtes touché par la fatigue visuelle !