Contre la fatigue visuelle : les bons gestes à adopter

Aujourd’hui, nos modes de vie évoluent rapidement, ils s’adaptent sans cesse aux innovations technologiques, et les écrans prennent une place grandissante dans notre environnement quotidien.

Résultat : vous passez environ huit heures par jour devant un écran . Cependant, si vos compétences en multitasking se développent, vos yeux, eux, ne peuvent suivre le rythme…

C’est pourquoi, comme 3 français sur 42, vous êtes sûrement sujet à la fatigue visuelle, provoquée notamment par une longue concentration sur un écran. Elle se manifeste par différents symptômes : après une journée de travail vos yeux sont rouges, ils tirent ou piquent, vous avez des maux de tête, votre vue se trouble et vous avez du mal à vous concentrer…

Si vous voulez en savoir plus dès maintenant, consultez cette page et faites l’expérience sur votre propre vue !

En effet, devant un écran, les yeux sont obligés de faire une mise au point qui nécessite la contraction des muscles ciliaires, petits muscles situés à l’intérieur du globe oculaire. En se contractant, ces muscles permettent au cristallin d’augmenter sa puissance et de procurer au cerveau une vision parfaitement nette. On appelle cela l’accommodation. C’est donc la contraction prolongée de ces muscles ciliaires qui demeure la source principale de la fatigue visuelle. La distance de lecture tend aussi – avec les écrans de type tablette et smartphone – à se raccourcir, sollicitant la vision ultra-proche, éprouvante pour le cristallin.

Néanmoins, la fatigue visuelle n’est pas une fatalité ; il suffit d’en reconnaître les signes pour adopter immédiatement les bons réflexes. Ainsi, vous pourrez poursuivre une vie de plus en plus connectée tout en suivant des règles simples : favoriser un bon environnement de travail, adopter une posture optimale pour travailler, et reposer vos yeux au maximum au travers de différentes techniques.

En premier lieu, il s’agit de repenser l’ergonomie de votre espace de travail : votre dos doit être droit, vos yeux à la hauteur du bord supérieur de l’écran et un bras tendu doit vous séparer de l’écran d’ordinateur (soit environ 70-80 cms).

Dans la mesure du possible, installez-vous près d’une fenêtre, et réglez-en la luminosité pour obtenir des contrastes doux. Par ailleurs, les reflets sont à éradiquer au maximum car ils sont une source importante de gêne et de fatigue visuelle.

L’Association Nationale pour l’Amélioration de la Vue (ASNAV) recommande aussi de faire une pause de 20 secondes toutes les 20 minutes, en quittant simplement des yeux votre écran et en regardant au loin (à 20 mètres environ). Dès que vous clignez des yeux trop souvent, ou que vos yeux « piquent » n’hésitez pas à changer d’activité ou à regarder au loin, en fixant par exemple un élément qui apparaît dans votre champ de vision, par la fenêtre. Vous pouvez aussi couvrir vos yeux avec les paumes de vos mains.
Le yoga des yeux est aussi un moyen de relaxation visuelle qui préconise plusieurs exercices pour tonifier et assouplir les muscles autour des yeux, de manière à favoriser leur bon fonctionnement.
Le soir venu, n’hésitez pas à vous relaxer en posant sur vos yeux un masque chaud. La chaleur aide à fluidifier le film lacrymal (les larmes).

Si malgré tout une gêne persiste, elle est peut-être le signe d’une anomalie visuelle à faire corriger au plus vite par un ophtalmologiste.

Pour en savoir plus sur ces méthodes et la meilleure manière de travailler devant un écran tout en prenant soin de vos yeux, consultez cette page et faites le test sur votre propre vue !


(1) eMarketer – Nov 2016
(2) Ipsos – Quantitative consumer research Digital devices users: behaviors and needs covering 4,000 respondents (US, France, Brazil, China), April 2014.